Enfance

1. RESEAU

1.1 Médical :

Que l’enfant ait été dépisté dès sa naissance ou que son atteinte auditive ait été détectée plus tardivement, les principaux interlocuteurs médicaux sont :

  • Le Service Santé de la Jeunesse (SSJ), aussi le mandat de dépister les enfants ayant des déficiences visuelles ou auditives dans les écoles.
  • Un médecin ORL privé
  • Le Centre Romand d’Implant Cochléaire (CRIC) si un implant cochléaire est envisagé ou a déjà été posé.
  • Logopédistes : Une demande de logopédie doit être déposée au secrétariat pour la formation scolaire spéciale qui accorde ce type de mesure. Cette démarche se fait avec le/la logopédiste préssenti(e).
  • L'office médico-pédagogique propose des consultations pour les enfants et adolescents en vue d’une action thérapeutique ou pour une éducation spécialisée.
  • Cap-Intégration répond aux questions que ne manquent pas de poser l'encadrement et l'accueil de ces élèves, le site vise cinq objectifs principaux :    
    ° Permettre de mieux connaître les caractéristiques des difficultés dues à un trouble ou à un handicap;
    ° Appréhender les conséquences du trouble ou du handicap sur les capacités d'apprentissage des élèves;
    ° Proposer des suggestions et conseils pédagogiques adaptés aux besoins spécifiques des élèves;
    ° Offrir des références bibliographiques et des liens avec des sites internet spécialisés pour approfondir les thématiques abordées;
    ° Informer les utilisateurs des formations et conférences relatives aux thématiques abordées;

1.2. Scolaire :

Au moment de l’inscription à l’école, il sera nécessaire de prendre contact avec le Directeur(trice) de l’école du quartier afin de préparer l’entrée à l’école de l’enfant et signaler les besoins particuliers de l’enfant.

Une nouvelle loi intitulée « loi sur l’intégration des enfants et des jeunes à besoins éducatifs particuliers ou handicapés » est entrée en vigueur le 1er janvier 2010. Cette loi met la priorité sur l’intégration des enfants dans le milieu ordinaire.

Le Centre pour Enfants Sourds de Montbrillant (CESM) a des classes spécialisées en primaire et secondaire avec des intégrations en classe ordinaire pour certains cours. Logopédie, psychomotricité et psychothérapie font partie des prestations du CESM. Il organise aussi des cours de langue des signes gratuits pour les parents.
Il offre également un soutien pédagogique spécialisé pour les élèves scolarisés dans leur quartier. Le CESM propose diverses activités parascolaires telles que les repas de midi et des activités pour le mercredi.
Les frères et sœurs des enfants scolarisés au CESM peuvent aussi être intégrés dans les activités du mercredi en fonction du nombre de places.

Les enfants dont les parents ont fait le choix de l’oralisme avec le soutien du langage parlé complété (LPC) peuvent faire appel au Service d’Aide à l’Intégration (SAI).

L'Institut Saint Joseph du Guintzet est le seul internat spécialisé de Romandie.

1.3 Associations / Services :

L’Association suisse des parents d’enfants déficients auditifs (ASPEDA) permet de rencontrer d’autres parents afin de partager les expériences et de trouver un soutien. Elle édite un bulletin bimestriel. Cette association a une branche genevoise.

L’Association pour le Langage Complété (ALPC) a pour but de promouvoir l’étude, la pratique et la diffusion du langage parlé complété, méthode constituant une aide à la lecture labiale pour les personnes avec une déficience auditive. Cette association organise régulièrement des stages pour apprendre le LPC et collabore avec :

La Fondation A-Capella a édité une brochure intitulée « Un élève sourd dans votre classe ».

La Fédération Suisse des Sourds (FSS_SGB) est un organisme qui regroupe les associations des personnes sourdes et qui a la mission de promouvoir la langue des signes ainsi que de défendre les intérêts et les droits des personnes sourdes. Elle organise chaque année des cours de langue des signes et a édité une brochure intitulée « Les enfants sourds et l’avenir » à commander sur son site internet.
La Fédération suisse des Sourds organise chaque année des cours de langue des signes spécialement pour les familles en groupe ou à domicile.

2. VOS DROITS

2.1. Assurance Invalidité

Appareils auditifs : financement par l’Assurance Invalidité pour les ayants-droits ou par l’assurance maladie lorsque l’Assurance Invalidité refuse la prise en charge pour des questions de droit. L’appareil FM est un système qui permet à l’enfant d’entendre directement dans ses aides auditives la parole de son enseignant. Il peut être un soutien important à l’appareillage dans le cadre scolaire et est financé par l’AI.
Autres moyens auxiliaires

Les parents d’enfants ayant une atteinte auditive importante peuvent faire une demande d’allocation d’impotence auprès de l’Office de l’Assurance Invalidité
Cette allocation permet de financer des aides à domicile et de rémunérer les parents qui octroient à leur enfant une aide particulière en raison de leur atteinte à la santé.
Il existe 3 degrés d’allocation d’impotence : en général les enfants avec une atteinte auditive grave ont droit à une allocation de degré faible soit CHF 464.-/mois (réf.année 2011).

2.2. Fiscalité

Les personnes ayant une déficience auditive importante peuvent déduire sous la rubrique « frais dus au handicap » un forfait de F. 2'500.- en produisant un certificat médical.
Cette déduction est également valable pour les enfants ayant une atteinte auditive importante et/ou bénéficiaires d’une allocation d’impotence.

2.3 Défense des droits liés à l’handicap

La Fédération suisse des sourds (SGB-FSS) a un juriste qui travaille principalement dans le domaine de la formation et du conseil juridique.

Intégration Handicap (Fédération suisse pour l’intégration des handicapés) Elle encourage et coordonne les efforts en faveur de l'intégration professionnelle et sociale des personnes handicapées.
Elle offre un service juridique aux personnes en situation de handicap.

L’APAS Association pour la permanence de défense des patients et des assurés dispense des conseils juridiques pour la plupart des assurances sociales ou privées.
Contact : 27, Bd Helvétique
1207 GENEVE
tél : 022 786 35 11

3. NOS PRESTATIONS

Le service social peut aider les parents à prendre contact avec les différents partenaires et institutions. Il a un rôle d’information, d’accompagnement et de soutien dans le respect des choix effectués par ceux-ci.

Il peut aider à effectuer les démarches administratives (ex AI, Lamal etc ), les inscriptions dans les institutions et mettre en place une prise en charge de logopédie.
Il peut chercher des soutiens financiers pour des besoins ponctuels en lien avec le handicap (ex. frais d’appareillage non pris en charge) ou en lien avec la situation globale de la famille.
Il vérifie que le groupe familial bénéficie bien des prestations auxquelles il a droit.